Written by: yassine Date of published: . Posted in Imprimante 3D

L’imprimante 3d : machine de guerre portable?

 

On vous en parlait, il y a quelques temps, l’imprimante 3d permet de créer des armes a feu en 3d. Cette nouvelle alarmante, pour certains, n’a pas empêché à un constructeur de lancer son propre business de vente d’armes 3d.

Defense Distributed, société de conceptualisation d’armes à feu en 3D, vient d’obtenir l’autorisation du gouvernement fédéral américain de commercialiser ses produits.

Fabriquer une arme à feu avec une imprimante 3D et délivrer le mode d’emploi en open source sur la toile, était déjà une étape en soi (baptisée Wiki Weapon). Le projet Defense Distributed va encore plus loin puisque, sous couvert de certaines conditions (tenir les registres des productions et transactions), le fabricant pourra produire et vendre ses armes à feu en toute légalité.

Si le projet reste encore sous contrôle du gouvernement, il pose néanmoins la question de l’utilisation des particuliers détenteurs d’une imprimante 3D capable de produire des armes à feu. À l’heure où l’impression 3D tend à se démocratiser, la réflexion semble légitime. Sur Defense Distributed, le site qui héberge le projet Wiki Weapon, l’interrogation frôle la provocation : “Comment les gouvernements vont réagir s’ils doivent un jour fonctionner avec l’idée que tout citoyen a un accès instantané à une arme à feu par Internet ? Découvrons-le”. Vaste question…

 imprimante 3d fabrique armes a feu en 3d

 

Un imprimante 3d pour les armes…mais aussi les munitions!

Impression 3D, balles réelles. Ces derniers mois, l’armurier texan Cody Wilson avait fait la démonstration de prototypes de fusils AR-15 et puis d’une arme semi-automatique imprimées en 3D. Mais jusqu’à présent, il n’avait pas le droit de vendre ces armes. Le gouvernement américain vient donc d’attribuer une licence de fabrication et de commercialisation des armes de ce type, fonctionnant avec des balles bien réelles.


 

Premier revolver fabriqué avec l’imprimante 3D

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qbKJYmTJkEU

 

L’imprimante 3d : bon ou mauvais?

Ce qu’il faut craindre aux États-Unis.”Je peux déjà vendre quelques-unes des armes fabriquées. Je peux faire des transactions d’armes à feu et les transporter”, a annoncé l’armurier lors d’une interview au site
Ars Technica. Il n’est pas question, pour l’instant, de voir ces armes traverser l’Atlantique. Mais les plans d’armes à imprimer en 3D sont disponibles gratuitement au téléchargement. De quoi redouter le pire.

Néanmoins, cela n’enlève rien quant au coté positivement révolutionnaire de cette machine qui n’attend que d’être massivement commercialisée que pour nous en faire voir de toutes les dimensions. Les exemples d’application futuristes sont légions; ne catologuons pas l’imprimante 3d comme diabolique svp!

 

source: europe1, Lesnumeriques

 

 

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.